Il existe différents dispositifs permettant aux personnes en situation de handicap de vivre à domicile : services d’accompagnement et d’aide (aide à domicile, auxiliaire de vie, soins infirmiers…).

vivre chez soi accessibilité cuisine
crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat / Mairie de Paris

Accompagnement à la vie sociale

Services d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS)

Les SAVS ont pour mission d’accompagner la personne en situation de handicap , dans le cadre de son insertion en milieu ordinaire. Ils assurent un suivi individualisé de la personne en l’aidant dans ses démarches d’ordre professionnel, administratif ou personnel : gestion de budget, hygiène alimentaire et corporelle, tâches ménagères …

Les SAVS proposent un accompagnement soit à domicile soit dans des structures d’hébergement rattachées à des établissements.

Ils contribuent à réaliser le projet de vie des personnes suivies en favorisant le maintien ou la restauration de leurs liens familiaux, sociaux, scolaires, universitaires ou professionnels et à faciliter l’accès à tous les services de la Ville de Paris.

Une équipe pluridisciplinaire compose les SAVS : assistants de service social, éducateurs spécialisés, psychologues, aides médico-psychologiques…

Ils sont financés par le Conseil Départemental sur la base d’un prix journalier. Une participation peut être demandée pour les frais de fonctionnement,  les activités et sorties organisées.

Retrouvez la liste des SAVS parisiens sur notre carte des établissements et services médico-sociaux.  


Accompagnement médico-social

Services d’Accompagnement médico-sociaux pour adulte handicapé (SAMSAH)

Les SAMSAH assurent les mêmes missions que les SAVS mais dans le cadre d’un accompagnement médico-social adapté comportant des prestations de soins.
Ils interviennent à domicile et s’adressent aux personnes ayant besoin de soins réguliers et d’un accompagnement médical et paramédical.
Ils sont également composés d’une équipe pluridisciplinaire : médecins, infirmiers, aides-soignants, assistants de service social, éducateurs spécialisés, psychologues, aides médico-psychologiques…

Les SAVS sont financés par le Conseil Départemental et les soins pris en charge par l’Assurance Maladie. Une participation forfaitaire peut être demandée.

Retrouvez la liste des SAMSAH parisiens sur notre carte des établissements et services médico-sociaux.

Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD)

Pour les personnes en perte d’autonomie, il est possible de bénéficier de soins infirmiers à domicile. Ces soins sont accessibles sur prescription médicale.

Les SSIAD assurent des soins courants et de nursing (hygiène, surveillance, observation, suivi relationnel).

L’intervention de soins infirmiers à domicile permet de :

  • vous éviter certaines hospitalisations, si une affection peut être traitée à votre domicile,
  • faciliter votre retour à domicile après une hospitalisation,
  • prévenir ou retarder une entrée en établissement de type maison de retraite.

Les SSIAD interviennent au domicile ou dans les établissements non médicalisés, tous les jours, y compris le dimanche et les jours fériés.

Les prestations sont prises en charge par la Sécurité sociale sans condition de ressources.

Pour en savoir plus, contactez votre médecin traitant ou adressez-vous à la Caisse Régionale d’Assurance Maladie d’Île-de-France (CRAMIF)

Accueil au :
20 rue Fizeau – 75015 Paris
Tél : 01 56 08 54 60
Mobile d’astreinte : 06 79 10 15 61.

Consultez la liste des SSIAD à Paris.


accessibilité bureau ordinateur domicile
crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat / Mairie de Paris

Aides à la vie quotidienne

Pour vous aider à conserver votre autonomie et vivre à domicile, de nombreuses aides vous facilitent le quotidien.

Prestations de soutien et d’aide à domicile du Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Pour en bénéficier, vous pouvez consulter les conditions d’attribution sur paris.fr/casvp ou notre rubrique Nos partenaires institutionnels/CASVP. Il n’y a pas de plafond pour bénéficier de l’aide, l’usager paie ensuite la prestation en fonction de son imposition.

  • Téléalarme

Système de télé assistance qui permet d’obtenir de l’aide ou des secours à domicile 24 h / 24 tous les jours de l’année, quel que soit le problème rencontré.

La téléalarme est un équipement qui se compose :
– d’une télécommande (pendentif) qui permet de lancer les alarmes à distance,
– d’un transmetteur relié au téléphone qui évite aux abonnés d’avoir à décrocher,
– reliée à une centrale d’écoute 24h sur 24h, elle permet de dialoguer avec un opérateur qui prendra les mesures nécessaires selon la situation en contactant, au besoin et par ordre de priorité, les personnes à prévenir que vous aurez désignées, le médecin ou les secours d’urgence pour une intervention rapide au domicile.

  • Pédicurie à domicile

Des professionnels diplômés en pédicurie se rendent à domicile pour réaliser les soins courants d’hygiène et d’entretien.

Une visite à domicile tous les deux mois. Cependant, une visite mensuelle est acceptée si votre état de santé nécessite des visites plus rapprochées.

  • Port de repas à domicile

Pour vous assurer un repas complet et adapté au régime, livré 7 jours sur 7, matin, midi et soir. Les repas sont fournis en barquettes individuelles. Ils sont transportés en véhicule réfrigéré jusqu’à votre domicile.

  • Coiffure à domicile

Des professionnels confirmés se rendent à domicile pour coiffer à la convenance des usagers. Le service coiffure propose les principales prestations offertes dans les salons :
shampooing, brushing, mise en plis, coupe, permanente, couleur.

  • Paris domicile

C’est un service assuré par les 6 plateformes Paris Domicile, qui permet de réaliser des travaux d’entretien concernant le logement, le petit lavage, les courses, la confection ou le port de repas, l’aide à la prise des repas et les soins sommaires d’hygiène n’exigeant pas de qualification spécifique.

La plateforme Paris Domicile est ouverte 365 jours sur 365 jours

Il n’y a pas de plafond pour bénéficier de l’aide, l’usager paie ensuite la prestation en fonction de son imposition.

Auxiliaires de vie sociale à domicile

La mission de l’auxiliaire de vie consiste à aider la personne en situation de handicap à effectuer les actes et activités essentielles de la vie quotidienne et de façon générale à mieux vous accompagner dans votre choix de vie à domicile.

La personne en situation de handicap participe au coût financier du service, selon un taux horaire.

Consultez la liste des SAAD mandataires agréés en pdf ou version Excel
et la liste des services d’aide à domicile prestataire septembre 2018 (Document pdf de 592,26 Ko)


Aides financières

Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) et son Complément de Ressources

L’Allocation aux Adultes Handicapées (AAH) permet de garantir un revenu minimum aux adultes en situation de handicap. Elle peut être accompagnée d’un Complément de Ressources (CPR). Ce CPR est destiné aux personnes dans l’incapacité de travailler en raison de leur handicap.

A l’AAH, peut s’ajouter la majoration pour la vie autonome (MVA). C’est une allocation qui permet aux personnes en situation de handicap vivant dans un logement de faire face aux dépenses que cela implique.

Pour pouvoir percevoir la MVA, il faut remplir 5 conditions :

  • avoir un taux d’incapacité d’au moins 80 %,
  • ne pas percevoir de revenu d’activité à caractère professionnel,
  • bénéficier de l’AAH à taux plein ou en complément d’un avantage vieillesse ou d’invalidité ou d’une rente accident du travail, ou percevoir l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI),
  • avoir un logement indépendant,
  • percevoir une aide au logement.

La MVA vous sera versée automatiquement par la CAF si vous y avez le droit.

Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est une prestation destinée à financer les besoins liés à la perte d’autonomie des personnes en situation de handicap, remplaçant depuis 2006 l’Allocation Compensatrice pour Tierce Personne (ACTP).

Pour bénéficier d’une aide humaine (inscrite dans son plan personnalisé de compensation), la personne en situation de handicap doit avoir besoin de l’aide d’une tierce personne pour les actes essentiels de l’existence (s’habiller, faire sa toilette, se rendre aux WC …) et pour une surveillance régulière.

La personne handicapée reçoit une aide financière qui lui permettra d’avoir recours à un ou plusieurs salariés, un aidant familial, un service mandataire ou un service prestataire d’aide à domicile.

La PCH ne couvre pas les frais d’aides ménagères.

Des forfaits spécifiques sont proposés aux personnes en situation de handicap auditif et visuel.

  • le forfait cécité correspond à 50 heures d’aide. Il peut être accordé si l’acuité visuelle est inférieure à 1/20ème.
  • le forfait surdité correspond à 30 heures d’aide. Il peut être accordé si l’acuité auditive accuse une perte minimum de 70 db.

Les frais d’aides techniques qui contribuent à maintenir ou améliorer l’autonomie de la personne, ou faciliter l’intervention des aidants peuvent être pris en charge : tout instrument, équipement ou système technique adapté spécialement conçu pour compenser votre limitation d’activité (fauteuils roulants, lève-personne, audioprothèse, plage braille …). Vous devez par contre utiliser régulièrement ces aides techniques pour bénéficier de la prise en charge.

Pour formuler une demande de PCH consultez la rubrique « Démarches MDPH »

Paris Solidarité

C’est une aide du Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP), éligible notamment aux personnes en situation de handicap, pour compléter vos revenus et vous garantir mensuellement des ressources. Son montant est égal à la différence entre un plafond de ressources et les ressources mensuelles du demandeur.

Plafonds au 1er avril 2018 :

  • 915€ pour une personne seule
  • 1 498€ pour un couple

Pour les formalités et pour toute information, adressez-vousau CASVP de votre arrondissement.

Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

L’APA permet de financer une partie des dépenses nécessaires au maintien à domicile des personnes âgées d’au moins 60 ans et, du fait de leur dépendance, rattachées à l’un des groupes 1 à 4 de la grille AGGIR.

Elle est attribuée à toute personne âgée, se trouvant dans l’incapacité d’assumer les conséquences du manque ou de la perte d’autonomie liés à son état physique ou mental, c’est-à-dire qui a besoin d’aide pour accomplir les actes essentiels de la vie et dont l’état nécessite une surveillance régulière.

Vous devez faire la demande auprès du CASVP de votre arrondissement ou sur le portail APA.

Un plan d’aide, élaboré par une équipe médicale, sera alors mis en place.