Pour pouvoir être accueilli dans un des types d’établissements listés ci-dessous, la décision d’orientation de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) de la MDPH est obligatoire.

Consultez la liste des établissements sur la carte des établissements et services médico-sociaux


Établissements d’accueil de jour

Il existe des structures spécialisées qui accueillent, le jour, les adultes âgés de plus de 20 ans. Certains de ces centres sont médicalisés. Tous proposent des activités et un lieu de vie sociale.

Centres d’Activités de Jour (CAJ)

Karaoké Foyer Barbanègre II
crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat / Mairie de Paris

Les CAJ accueillent en journée des adultes en situation de handicap reconnus inaptes au travail ou qui ne peuvent plus travailler à plein temps. Ces adultes disposent néanmoins d’une autonomie suffisante pour se livrer à des activités éducatives, créatrices et ludiques et pour participer à une animation sociale.

Les animateurs proposent des activités selon les intérêts des personnes : peinture, bricolage, sorties … L’objectif est de maintenir l’autonomie et les capacités des personnes accueillies.

Ces structures sont souvent rattachées à des Établissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) ou des foyers de vie. Elles sont financées par le Département.

Centres d’Activités de Jour Médicalisés (CAJM)

Les CAJM proposent en complément de l’activité des CAJ une coordination de soins médicaux.

Établissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT)

Les ESAT s’adressent aux personnes en situation de handicap qui se trouvent dans l’impossibilité de travailler en milieu dit « ordinaire ».

Ils permettent aux personnes en situation de handicap de travailler dans un cadre adapté et dans de nombreux domaines d’activités : restauration, entretien et propreté, prestations industrielles, espaces verts, imprimerie, événementiel… Ces activités sont organisées au sein d’ateliers animés par un ou plusieurs moniteurs.

Ils proposent également un accompagnement médico-social.

préparation buffet ESAT Le Colibri
crédit photo : Alexandra Lebon, pour la CNSA

Établissements avec hébergement

D’autres structures ont la possibilité d’accueillir et d’héberger à temps complet les adultes en situation de handicap.

Maisons d’Accueil Spécialisées (MAS)

Les MAS hébergent des personnes qui ont besoin d’une aide pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne, d’une surveillance médicale et de soins constants mais non intensifs.

Ces structures proposent des activités quotidiennes d’éveil ou occupationnelles (musique, relaxation, activités manuelles…). Elles accueillent en hébergement complet, en accueil de jour ou en accueil temporaire pour soulager les familles.

Les MAS sont financées en intégralité par la Sécurité sociale.

Une participation est demandée aux personnes accueillies sous la forme d’un forfait journalier, qui doivent avoir un minimum de revenu égal à 30% de l’Allocation Adultes Handicapés.

Foyers d’Accueil Médicalisé (FAM)

Les FAM hébergent des adultes en situation de handicap dont la dépendance nécessite l’assistance d’une tierce personne pour les actes essentiels de la vie quotidienne ainsi qu’une surveillance médicale et des soins permanents.

Ces établissements proposent un accompagnement pour effectuer les actes essentiels de la vie quotidienne ainsi qu’une surveillance médicale et une aide éducative pour favoriser le maintien ou l’acquisition d’une plus grande autonomie.

Plusieurs formes d’accueil sont possibles : internat, accueil de jour, accueil temporaire, accueil séquentiel ou accueil d’urgence.

Ils sont financés par le Conseil Départemental pour l’hébergement et l’animation, et par l’Assurance maladie pour les dépenses médicales et paramédicales.

La personne en situation de handicap participe aux frais d’hébergement et d’entretien, selon ses revenus.

Foyers de Vie (FV) ou Foyers Occupationnels (FO)

Hébergement Maison de Pénélope
crédit photo : Emilie Chaix / Mairie de Paris

Les foyers de vie accueillent des adultes en situation de handicap qui ne peuvent pas travailler (y compris en milieu protégé) ni vivre à domicile mais qui disposent cependant d’une certaine autonomie physique ou intellectuelle.

Ils proposent des activités de vie quotidienne, occupationnelles, culturelles ou sportives.

La personne en situation de handicap participe aux frais d’hébergement et d’entretien, selon ses revenus et en conservant un minimum de 10% de ses ressources.

Foyers d’Hébergement (FH)

Les foyers d’hébergement assurent l’hébergement et l’accompagnement des adultes en situation de handicap qui exercent une activité pendant la journée (ESAT, CAJ par exemple), en milieu ordinaire ou bien dans une entreprise adaptée.

Le mode d’hébergement peut varier au niveau :
– de sa formule d’hébergement : bâtiment spécifique et autonome, petits groupes de logements dans l’habitat ordinaire,
– et de l’encadrement, laissant une part plus ou moins importante à l’autonomie sociale : participation à la vie du foyer, courses, préparation des repas.

Ces foyers ne sont pas médicalisés, sauf certains établissements qui comportent des unités médicalisées. Les soins médicaux sont réalisés par des médecins libéraux.

Les personnes accueillies participent aux frais d’hébergement et de nourriture. Cette participation est calculée selon les ressources et la situation familiale mais plafonnée pour laisser un minimum de ressources.

Les foyers d’hébergement sont financés par le Département.