formation emploi travailleur en situation de handicap
crédit photo : Jean-Marie Heidinger, pour la CNSA

Les personnes en situation de handicap ont accès aux formations destinées à tous les salariés et demandeurs d’emploi (DIF, CIF…). Celles qui ont obtenu la Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé peuvent bénéficier de formations spécifiques, et de dispositions particulières, pour leur insertion professionnelle, le développement de leurs compétences et le maintien dans l’emploi.


Formation professionnelle en milieu ordinaire

Les organismes de formation, en milieu ordinaire ou spécialisé, ainsi que l’ensemble des acteurs de la formation professionnelle continue (notamment l’État, les collectivités territoriales, les établissements d’enseignement publics et privés, les organisations professionnelles, syndicales) doivent mettre en place, pour les personnes en situation de handicap :

  • un accueil à temps partiel ou discontinu,
  • une durée de formation adaptée,
  • des modalités adaptées de validation de la formation professionnelle.

Les adaptations peuvent être individuelles ou collectives, pour un groupe ayant des besoins similaires. Elles portent également sur les méthodes et les supports pédagogiques.

Dispositifs existants

Les dispositifs ordinaires de formation professionnelle s’adressent également aux personnes en situation de handicap :

  • le plan de formation de l’entreprise : l’employeur doit assurer l’adaptation de ses salariés à leur poste de travail et veiller au maintien de leur capacité à occuper leur emploi,
  • le Congé Individuel de Formation (CIF) : c’est un congé qui permet au salarié de s’absenter de son poste pour suivre une formation de qualification, d’évolution ou de reconversion,
  • le Compte Personnel de Formation (CPF) : c’est un droit d’évolution professionnelle attaché à la personne tout au long de sa vie active jusqu’à la retraite.

Conseil en Évolution Professionnelle (CEP)

Le CEP est un dispositif d’accompagnement gratuit et personnalisé proposé à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle et, s’il y a lieu, établir un projet d’évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d’activité…).

Le CEP assure les prestations suivantes :

  • un entretien individuel pour analyser sa situation professionnelle,
  • un conseil visant à définir son projet professionnel,
  • et un accompagnement dans la mise en œuvre de ce projet.

Il est accessible à tout actif : personne en recherche d’emploi, salarié du secteur privé, travailleur indépendant, artisan, profession libérale, autoentrepreneur et salarié du secteur public.

Le CEP est assuré par des conseillers relevant de 5 organismes habilités : Pôle emploi, Association Pour l’Emploi des Cadres (APEC), Mission locale, Opacif et CAP emploi (pour les personnes en situation de handicap).


Organismes de formation

Quelques organismes œuvrent pour la formation des personnes en situation de handicap :

  • AGEFIPH : Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées.
  • AFPA : Association pour la Formation Professionnelle des Adultes.
  • INSHEA : Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés.

Les conseillers de Cap Emploi peuvent vous aider à définir un projet de formation adapté, à trouver des financements et vous aider dans vos démarches.


Cours municipaux pour adultes

Certains cours municipaux pour adultes ont lieu spécifiquement pour des publics en situation de handicap et s’adressent à une centaine de personnes au total :

  • Cours de la rue de Louvois (Paris 2e)

Ces cours concernent le Français sur “Objectifs Fondamentaux” (FOF) pour handicapés mentaux (deux cours annuels).

  • Cours du Centre de Promotion Sociale des Adultes Sourds (CPSAS) rue Saint Jacques (Paris 5e)

Ils concernent quant à eux le Français sur “Objectifs Fondamentaux” (FOF) pour malentendants (trois cours annuels).
De plus, chaque année, les cours municipaux pour adultes essaient de programmer des cours dans des écoles accessibles aux personnes en situation de handicap moteur.

En savoir plus sur les cours municipaux pour adultes


Formation professionnelle spécialisée et reclassement

Prévention de la désinsertion professionnelle

Après un arrêt maladie, en raison d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle, un salarié a parfois des difficultés à reprendre son activité.
Dans ce cas, il peut bénéficier d’actions destinées à prévenir la désinsertion professionnelle.

Le service social de l’Assurance Maladie aide les assurés dans le cadre d’un retour à l’emploi après un arrêt maladie. Le service social peut être contacté par mail depuis le compte ameli (rubrique « Ma Messagerie »), par téléphone au 36 46 (0,06€ / min + prix appel) ou l’accueil de la caisse d’Assurance Maladie.

En savoir plus sur la désinsertion professionnelle en téléchargeant :

Consultez le dépliant sur l’essai encadré en pdfet la visite de pré-reprise (Document pdf de 1,54 Mo)

Contrat de Rééducation Professionnelle en Entreprise (CRPE)

Le CRPE s’adresse aux personnes en situation de handicap qui ne peuvent plus exercer leur emploi en raison d’un accident du travail, d’une maladie professionnelle ou d’une maladie invalidante.

Ce contrat permet de bénéficier d’une rémunération et d’une formation permettant de vous réhabituer à votre ancien emploi ou d’en apprendre un nouveau. Il est conclu entre votre employeur, la Sécurité sociale et le salarié. Il dure entre 3 mois et 18 mois. Pendant cette période, l’employeur ne peut pas vous licencier et vous ne devez pas démissionner.

La demande doit être adressée à l’organisme gestionnaire des droits à l’assurance maladie (Caisse primaire d’Assurance Maladie ou la caisse de Mutualité sociale agricole).

Dépliant CRPE (Document pdf de 1,56 Mo)

Centres de Pré-Orientation (CPO)

Les centres de pré-orientation contribuent à l’orientation professionnelle des personnes en situation de handicap qui rencontrent des difficultés d’insertion dans le milieu du travail.

Sur décision de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) (après le dépôt d’un dossier à la MDPH), ces centres proposent des stages, financés par l’État, d’une durée de 8 à 12 semaines pour définir un projet professionnel ou de formation adapté aux souhaits et aux capacités de la personne.

Centres de Rééducation Professionnelle (CRP)

Les formations spécialisées sont dispensées dans des centres de Rééducation Professionnelle (CRP). Vous ne pouvez y accéder que sur orientation de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) (après avoir déposé à la MDPH).
Ces centres sont des structures médico-sociales. Ils dispensent des formations qualifiantes pour les personnes en situation de handicap, pour favoriser leur insertion ou réinsertion professionnelle en milieu ordinaire ou protégé.

Le stage de rééducation professionnelle a pour but de vous permettre de suivre une formation qualifiante de longue durée (10 à 30 mois) dans un CRP. Ces formations préparent aux métiers des secteurs de l’agriculture, de l’industrie et du commerce.

La formation, les frais de séjour et les frais de déplacement sont financés par l’Assurance maladie.

Fédération des Associations, des Groupements et des Établissements pour la Réadaptation des personnes en situation de Handicap (FAGERH)

La FAGERH vous informe sur les métiers, les formations, les bilans de compétence et les pré-orientations proposées par les CRP d’Île de France. Le site Internet de la FAGERH vous propose un annuaire des structures dédiées.