Lorsqu’elle n’avait que 15 ans, Manon Altazin a découvert certaines sensations en volant à l’aérodrome des Mureaux. Depuis ce premier vol, elle n’a cessé de s’accrocher à son rêve : devenir pilote d’avion. Son rêve devient désormais réalité !

L’aérodrome du Val de Seine a accompagné  Manon dans son projet de devenir pilote.

Manon a passé le même diplôme que n’importe quel pilote. Lorsqu’un pilote est en vol, il doit être capable de communiquer avec son co-pilote. C’est le cas de Manon qui sait lire sur les lèvres et qui peut parler.

D’après Manon, le plus dur n’est pas le pilotage, c’est le fait de convaincre les médecins de la laisser voler. Pour cela, il a fallu quatre ans, le temps de passer des dizaines de visites médicales. Plein de barrières à franchir car les médecins ne voulaient pas prendre la responsabilité de lui accorder le droit de voler.

Manon souhaite aujourd’hui partager sa passion avec d’autres sourds. Elle ne souhaite pas que les enfants sourds restent avec la fausse idée que l’on ne peut pas voler. Il est aussi très important de montrer aux parents qu’il faut continuer à éveiller les enfants à tout type d’activité. C’est la raison pour laquelle Manon a participé au Tour de France organisée par l’association Rêves de Gosses, ce qui a permis aux enfants de voler, souvent, pour la toute première fois.

De nos jours, il existe des avions qui permettent aux personnes paraplégiques de pouvoir voler. Mais pour les sourds, la carte géographique de vol reste encore limité, il est impossible pour eux de survoler certaines zones où la radio est obligatoire. Manon, elle-même, kinésithérapeute de sport, a décidé de lancer le projet « Air FANS 4 ALL ». Avec l’aide de son entourage, elle réfléchit à un moyen d’échanger des messages écrits avec les tours de contrôle.

title="vidéo Youtube">

La MDPH de Paris

Publié : 26 juillet 2019

Dernière mise à jour : octobre 2019