Handisport comité de ParisAprès avoir rencontré le Comité Départemental Sport Adapté de Paris (CDSA 75) qui permet la pratique sportive aux personnes en situation de handicap psychique et mental, nous sommes partis à la rencontre du Comité Départemental Handisport de Paris – CDHP 75 (handicap moteur, visuel et auditif).

Nous avons visité un des 5 centres handi-jeunes parisiens, le Centre Médico-Social Lecourbe (CMSL) dans le 15ème, où les jeunes en situation de handicap moteur ou sensoriel peuvent pratiquer du sport !

Cette visite a eu lieu avec Mr Lassalle, président du Comité Départemental Handisport de Paris – CDHP 75 et vice-président de la Fédération nationale Handisport, et avec Mme Girerd vice-présidente du CDHP 75 et coordinatrice des services d’Accès à la Culture, aux Loisirs et au Sport de la plateforme RELIANCES.

Escrime handisport
© Comité départemental handisport de Paris – CDHP 75

Affilié à la Fédération Française Handisport, le Comité départemental a pour objet d’organiser et de développer le sport de loisir ou de compétition pour les personnes jeunes ou adultes en situation de handicap moteur ou sensoriel sur Paris.

Le centre Lecourbe est un établissement médico-social spécialisé dans l’accompagnement du handicap moteur et du polyhandicap de l’enfant et de l’adulte et est donc aussi un des 5 centres sportifs handi-jeunes de Paris.

14 activités sportives peuvent y être pratiquées dont le foot-fauteuil, le basket-fauteuil, l’escrime, la sarbacane, la boccia (pétanque adaptée) et la natation. Au sein du centre, un bassin permettant la pratique de la natation de loisir est à disposition. Les gymnases et les salles sont mutualisés pour permettre la pratique de tous les sports proposés. La danse n’est pas un des sports proposé par la Fédération nationale mais il existe un cours dans le centre Lecourbe qui fonctionne très bien et attire de nombreux jeunes, qui ont d’ailleurs gagné des prix dans des compétitions (au championnat national de Danse de l’année dernière).

Tir sportif handisport
© Comité départemental handisport de Paris – CDHP 75

Les jeunes, qui ont entre 6 et 20 ans, sont des jeunes accueillis dans l’établissement médico-social ou des jeunes venant de l’extérieur. En effet, le centre handi-jeune est ouvert à tous. Son accès ne nécessite qu’un certificat d’aptitude à la pratique sportive délivré par un médecin, une autorisation parentale, ainsi qu’une cotisation annuelle de 40 euros, incluant l’adhésion à l’Association Sportive Handi-Jeunes de Paris (ASHJP) et la licence de la Fédération Française Handisport (FFH). 90 jeunes pratiquent dans ce centre et environ 140 dans l’ensemble des centres handi-jeunes parisiens.

Des moniteurs de la Ville de Paris mais aussi des professionnels du centre médico-social sont présents pour encadrer les jeunes et ainsi mettre en commun leurs compétences (plus sportives pour ceux de la Ville de Paris et plus axées handicap pour ceux du centre), permettre un meilleur encadrement et respecter les règles de sécurité. Les encadrants du centre peuvent suivre des formations proposées par le Centre National de Formation (CNFH) de la Fédération Française de Handisport (FFH) telles que l’Abécédaire : formation qui a pour objectif de mieux connaître la personne en situation de handicap en vue de la pratique d’une activité physique et sportive.

Boccia handisport
© Comité départemental handisport de Paris – CDHP 75

Le comité départemental compte 10 personnes et est hébergé dans les locaux du comité régional Île-de-France. L’objectif du Comité départemental handisport de Paris – CDHP 75 est de faire en sorte que toutes les personnes puissent pratiquer selon leur handicap et que les infrastructures soient adaptées. Le comité aide ainsi financièrement les 22 clubs affiliés.

Foot fauteuil handisport
© Comité départemental handisport de Paris – CDHP 75

Le comité départemental est méconnu et Mr Lassalle aimerait que ses actions, notamment auprès des jeunes, soient davantage mises en avant pour permettre à plus de parisiens d’en bénéficier. En effet, les parents ne sont pas bien informés sur l’offre sportive existante pour leurs enfants. D’autres centres pourraient être ouverts mais ne le sont pas car le nombre de jeunes est insuffisant. Ce qui est regrettable car le sport est une source d’épanouissement et d’intégration réelle dans la vie sociale. Il faudrait également développer les activités le week-end (car les activités ont lieu soit après l’école soit le mercredi) et la pratique en dehors de ces centres handi-jeunes (car très peu de jeunes pratiquent en dehors de ces centres).

Alors si vous êtes jeune, en situation de handicap moteur ou sensoriel et que vous souhaitez faire du sport, sachez que les centres handi-jeunes vous attendent !

La MDPH de Paris

Tir sportif handisport
© Comité départemental handisport de Paris – CDHP 75
Boccia handisport
© Comité départemental handisport de Paris – CDHP 75

Publié : 24 janvier 2019

Dernière mise à jour : février 2019