Depuis plusieurs années, le métier de référent handicap est en plein développement dans le secteur privé et public afin de mieux intégrer les salariés et agents en situation de handicap dans les entreprises et les collectivités. 

Un essor dû à la législation

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 avait déjà amorcé des changements. En effet, depuis cette loi, chaque CFA (centre de formation des apprentis) est dans l’obligation d’avoir un référent handicap et perçoit une aide supplémentaire pour chaque apprenti en situation de handicap bénéficiaire de l’obligation d’emploi (Art. L. 6231-2). L’objectif à terme est d’arriver à 6% d’apprentis en situation de handicap dans les CFA.

Autre obligation de cette loi, la nomination d’un référent handicap dans toutes les entreprises de plus de 250 salariés :
« Art. L. 5213-6-1.- Dans toute entreprise employant au moins deux cent cinquante salariés, est désigné un référent chargé d’orienter, d’informer et d’accompagner les personnes en situation de handicap ». Cette disposition concerne aussi toutes les autres entreprises mais reste pour elles facultative.

La loi sur la transformation de la fonction publique du 6 août 2019 va apporter de nouvelles évolutions dans les prochains mois pour les référents handicap du secteur public. Selon l’article 92, « II.-Tout agent a le droit de consulter un référent handicap, chargé de l’accompagner tout au long de sa carrière et de coordonner les actions menées par son employeur en matière d’accueil, d’insertion et de maintien dans l’emploi des personnes handicapées.
« L’employeur veille à ce que le référent handicap dispose, sur son temps de travail, des disponibilités nécessaires à l’exercice de ses fonctions.
« La fonction de référent handicap peut être mutualisée entre plusieurs employeurs publics. »

Une professionnalisation du métier

Le portage politique est un atout majeur mais sans la création et la formation d’un référent handicap dans une entreprise ou une collectivité, il est très difficile de mettre en oeuvre et d’évaluer la politique handicap définie par l’employeur. Le référent handicap s’impose donc comme le maillon indispensable du déploiement de ces politiques handicap. 

C’est ainsi que les référents handicap se sont multipliés ces dernières années et qu’ils ne peuvent que se professionnaliser. Le FIPHFP et l’Agefiph les y accompagnent.

  • Un réseau de référents handicap (RRH) a été créé par l’Agefiph. Il réunit plus de 2 230 entreprises depuis sa création.
    Structuré à l’échelle nationale, il est organisé autour de réseaux locaux et propose régulièrement des ateliers et des groupes de travail thématiques entre professionnels RH. L’objectif : partager les expériences et co-construire des solutions pour l’emploi et la formation des personnes en situation de handicap. Le RRH fonctionne dans toutes les régions. Il permet de créer des rencontres, d’encourager le partage d’expériences, voire de susciter des projets communs entre les entreprises. Les 17 et 18 mars 2020, sera organisée la première Université du RRH.
  • Le FIPHFP a également mis en place un réseau, appelé Handi-Pactes, qui accompagnent les référents handicap dans leur professionnalisation. Échanges de bonnes pratiques et de retours d’expérience, ateliers de travail, conférences, veille réglementaire… Dans chaque région, ils animent le réseau des référents handicap des employeurs publics et créent des supports à leur attention.

Le FIPHFP propose également des aides à la formation des collaborateurs en charge de l’accompagnement des personnes en situation de handicap.

  • Un diplôme inter-universitaire (DIU ) « Référent(e)-Handicap Secteur privé, fonction publique » au sein de l’Université Paris Est Créteil (UPEC ), a été créé en 2015. La 6ème promotion fera sa rentrée en novembre prochain. Pour plus d’information sur le DIU Référent(e)-Handicap Secteur privé, Secteur public et les formations qualifiantes contacter Karine Gros, karine.gros@u-pec.fr ou consultez le site de l’UPEC.

Karine Gros, co-responsable du diplôme et maître de conférences en sciences humaines littératures au sein de l’UPEC a publié un ouvrage Professionnaliser le référent handicap – Connaissances, compétences, savoir-être et savoir-faire mars 2019. Cet ouvrage a obtenu la labellisation CNH 2019 « Tous concernés tous mobilisés ».

couverture ouvrage de Karine Gros

La MDPH de Paris

Publié : 2 octobre 2019

Dernière mise à jour : novembre 2019