C’est une 1ère mondiale. Trois hommes paraplégiques ont pu remarcher grâce à une stimulation électrique de leur moelle épinière… et même à l’arrêt de celle-ci. La technique a permis une véritable récupération de leurs fonctions neurologiques.

Le cerveau et la moelle épinière ont pu être reconnectés. C’est un “pas de géant” dans la recherche sur les blessés de la moelle épinière. Des électrodes sont reliées par un câble au neurostimulateur logé dans l’abdomen sous la peau.

L’expérience comprend deux phases. Dans la 1ère, la stimulation permet une activation des muscles et augmente l’endurance à l’entraînement. Dans une 2ème phase, on commence à voir une récupération neurologique, c’est à dire que certains mouvements sont devenus possibles sans stimulation.

Toutefois, ces premiers pas assistés par les progrès scientifiques ont été possible qu’à la suite d’entraînements physiques importants de la personne en situation de handicap.

La prochaine étape pour les chercheurs sera de tester cette neurotechnologie très tôt après le traumatisme, quand le système neuromusculaire n’a pas encore subi l’atrophie consécutive à la paralysie chronique, “idéalement quelques semaines (4-5) après l’accident”.

© Olivier Jobard, pour la CNSA

 

La MDPH de Paris