Venir à la MDPH

Nous vous invitons à limiter au maximum les déplacements à la MDPH. Et à nous contacter en priorité par mail à contact@mdph.paris.fr et par téléphone au 01 53 32 39 39.


Couvre-feu entre 21h et 6h à Paris

carte des départements ayant un couvre feu

Le Gouvernement a instauré de nouvelles mesures pour faire face à la hausse du nombre de cas de coronavirus.

Un couvre-feu est mis en place dans 54 départements dont Paris pour une durée de 6 semaines :
Bouches-du-Rhône, Essonne, Haute-Garonne, Hauts-de-Seine, Hérault, Isère, Loire, Nord, Paris, Rhône, Seine-et-Marne, Seine-Maritime, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Yvelines, Ain, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Ariège, Aube, Aveyron, Bas-Rhin, Calvados, Corse-du-Sud, Côte-d’Or, Drôme, Gard, Haute-Corse, Haute-Loire, Haute-Savoie, Haute-Vienne, Hautes-Alpes, Hautes-Pyrénées, Ille-et-Vilaine, Indre-et-Loire, Jura, Loiret, Lozère, Maine-et-Loire, Marne, Meurthe-et-Moselle, Oise, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Saône-et-Loire, Savoie, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var, Vaucluse. La Polynésie française est également concernée.

L’état d’urgence sanitaire sera également de nouveau mis en place, le week-end du 17 octobre, pour une durée de un mois. Passé ce délai, il sera prolongé qu’avec l’accord de l’Assemblée nationale et du Sénat, qui fixeront sa durée, éclairés par un avis du Conseil scientifique sur la situation épidémique.

Une fois prononcé, l’état d’urgence sanitaire offre toute une palette d’outils au gouvernement pour fermer les établissements recevant du public, réglementer, voire interdire les rassemblements et déplacements, jusqu’au confinement total.

Comme pour le non-port du masque, le non-respect du couvre-feu sera pénalisé d’une amende de 135 euros.

  • Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros passible de 6 mois d’emprisonnement.

Dérogations possibles, notamment pour les personnes en situation de handicap

Néanmoins, comme durant le confinement, des exceptions seront possibles, notamment pour les travailleurs.

Parmi les 8 motifs de dérogation de déplacement, certains concernent plus spécifiquement les personnes en situation de handicap : pouvoir « assister une personne vulnérable », « déplacement des personnes handicapées et leur accompagnant », pouvoir sortir son animal de compagnie (chien guide par exemple).

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation
  • Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou pour la garde d’enfants
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant
  • Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative
  • Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative
  • Déplacements liés à des transits pour des déplacements de longue distance
  • Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie

Attestation de déplacement dérogatoire et justificatif de déplacement professionnel

Attestation de déplacement dérogatoire

Elle est téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur, au format pdf, docx, txt, FALC, ou peut être rédigée sur papier libre. Pour une meilleure accessibilité, l’attestation de déplacement dérogatoire est désormais disponible en format .txt, .docx et en langue anglaise.

Justificatif de déplacement professionnel

Il est téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur, au format pdf. Pour une meilleure accessibilité, le justificatif de déplacement professionnel est désormais disponible en format txt et docx.


Port du masque obligatoire à Paris

Depuis le 28 août, à partir de 11 ans, tous les piétons se déplaçant dans les espaces publics, les utilisateurs de trottinettes et d’autres engins de mobilité personnels, motorisés ou non, à l’exception des cyclistes et des joggeurs, sont astreints à porter le masque dans tout Paris et en petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne). Sont également dispensés du port du masque les conducteurs ou passagers de voitures particulières, de camionnettes ou de poids lourds.

port du masque obligatoire

À noter :

Le port du masque est obligatoire :

  • dans les véhicules PAM (Paris accompagnement mobilité) et dans les taxis.
  • dans tous les lieux publics clos ou dans ceux recevant du public
  • en entreprise, dans les espaces clos et partagés (open space, salles de réunion, couloirs, ascenseurs…), et ce, même si la distance de plus d’un mètre entre salariés est respectée
  • les salles d’audition, de conférence, de réunion et de spectacle (y compris les salles de cinémas)
  • les restaurants, les débits de boissons et les salles de jeux
  • les hôtels et pensions de famille
  • les établissements d’éveil ou d’enseignement, les centres de vacances et les centres de loisirs
  • les bibliothèques, les centres de documentation et les musées
  • les établissements de culte
  • les établissements sportifs couverts
  • les établissements de plein air, les chapiteaux et les tentes
  • les gares ferroviaires, routières et maritimes, ainsi que les aéroports
  • les magasins, les centres commerciaux et les marchés couverts
  • les administrations et les banques
  • dans les établissements scolaires, le masque est obligatoire pour tous les adultes (enseignants, personnel scolaire, parents…) et pour les élèves à partir de 11 ans, y compris pendant les récréations pour les collégiens et les lycéens.
  • dans les transports en commun.

À savoir :

  • une amende d’un montant de 135€ peut sanctionner toute personne qui ne porte pas le masque
  • le non-port du masque sur le lieu de travail peut être assimilé à une faute professionnelle.

Il existe cependant des dispenses au port du masque :

  • Le décret du 10 juillet exempte du port du masque les personnes dont le handicap le rend difficilement supportable, sous réserve de présenter un certificat médical ou tout autre document justifiant de son handicap et de l’impossibilité de porter un masque et prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port, si possible, d’une visière) avec le respect des autres gestes barrière »
  • sont également autorisées à ne pas porter de masque les personnes travaillant dans un bureau individuel ou celles effectuant “des efforts physiques plus intenses que la moyenne”, mais à condition de porter une visière dans ce dernier cas.

Foire aux questions

Un questions-réponses sur le coronavirus COVID-19 actualisé régulièrement est disponible sur le site du Gouvernement.

Une foire aux questions est également disponible sur le site du Secrétariat d’État chargé des personnes handicapées.


Plateformes téléphoniques

  • Un numéro vert répond en permanence à vos questions, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000. 

Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux, si vous présentez des premiers signes d’infections respiratoires (fièvre ou sensation de fièvre, toux) restez chez vous et appelez votre médecin.

Pour les personnes sourdes ou malentendantes :

  • transcription écrite : 24h/24 et 7j/7
  • LSF et LPC : de 8 h 30 à 19 h

Si les signes s’aggravent, appelez le 15 ou le 114 pour les personnes ayant des difficultés à parler ou entendre.
Sinon n’appelez pas le 15 ou le 114, les services sont surchargés et ne pourront pas prendre en charge les appels urgents !

  • Une plateforme téléphonique dotée d’une intelligence artificielle : 0 806 800 540

Plateforme téléphonique dotée d’une intelligence artificielle qui, sur la base de questions, conseille et oriente les personnes présentant des symptômes susceptibles d’être liés au Covid 19.


Santé Publique France

  • Fiches d’information :

Le coronavirus c’est quoi ? (Document pdf de 751,73 Ko)
Comment vous protéger et protéger votre entourage ? (Document pdf de 631,48 Ko)
Comment savoir si vous êtes malade ? (Document pdf de 446,04 Ko)
Que faire si vous êtes malade ? (Document pdf de 496,55 Ko)
Vous vous sentez stressé, anxieux ou déprimé ? (Document pdf de 519,56 Ko)
Bien utiliser son masque (Document pdf de 200,92 Ko)

  • Vidéos

Vidéos Santé Publique France
Vidéos Santé Publique France adaptées en LSF

Parce que le virus est toujours là, respectez ces gestes simples pour éviter sa transmission :

  • Lavez-vous très régulièrement les mains
  • Toussez ou éternuez dans votre coude
  • Mouchez-vous dans un mouchoir à usage unique
  • Évitez de vous toucher le visage
  • Respectez une distance d’au moins 1 mètre
  • Saluez sans serrer la main
  • En complément de ces mesures : portez un masque quand la distance d’1 mètre ne peut pas être respectée.

Symptômes

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU- Centre 15 (ou 114 pour les personnes sourdes et malentendantes).


Informations en FALC

Fiches coronavirus Santé BD sous forme de dessins et de texte facile à lire et à comprendre.

 

La MDPH de Paris