Venir à la MDPH

Le confinement a pour but de limiter la circulation du virus en diminuant les déplacements et interactions de chacun. Nous invitons donc les personnes à privilégier pour les contacts avec la MDPHles appels téléphoniques au 01 53 32 39 39 et les mails contact@mdph.paris.fr , ou consulter les nombreuses informations disponibles sur le site Internet.

Toutefois les personnes ayant besoin de se rendre à la MDPH pour des situations complexes et/ou urgentes doivent pouvoir le faire. C’est pourquoi l’accueil dans les locaux de la MDPH sera ouvert tous les jours de 10 h à 15 h à compter du 2 novembre et jusqu’à nouvel ordre. Ces horaires adaptés ont également pour but de permettre aux usagers d’emprunter les transports en commun en dehors des heures de pointe.

Les accueil téléphonique et numérique poursuivent leurs activités sur les horaires habituels (de 9 h à 16 h).

La crise sanitaire actuelle que traverse le pays est sans précédent et les inquiétudes et préoccupations légitimes des citoyens en situation de handicap entraînent un nombre de sollicitations accrues à l’accueil de la MDPH.

Dans ce contexte de forte activité et d’incertitudes, nous constatons une augmentation de nos délais de réponses, mais pouvons vous assurer de la mobilisation sans faille des agentes et agents de la MDPH, et ce depuis le début de la crise.
Nous mettons tout en œuvre pour assurer nos missions.


Confinement

confinement

Suite à une allocution du 24 novembre, le Président de la République a annoncé 3 échéances pour alléger le confinement :

  • le 28 novembre : 

Le confinement et le système de l’attestation resteront en vigueur. Il faudra donc continuer à rester chez soi, à télétravailler, quand cela est possible, à renoncer aux réunions privées et aux rassemblements familiaux, à tous les déplacements non nécessaires.

Ce qui va changer :
– Les déplacements pour motifs de promenade ou activité physique en extérieur seront désormais autorisés dans un rayon de 20 kilomètres et pour 3 heures.
– Les activités extrascolaires en plein air seront à nouveau autorisées.
– Tous les commerces pourront rouvrir et les services à domicile reprendre dans le cadre d’un protocole sanitaire strict jusqu’à 21 heures au plus tard.
– Pour les cultes, les offices seront à nouveau permis dans la stricte limite de 30 personnes.

  • Le 15 décembre, si autour des 5 000 contaminations par jour et environ 2 500 à 3 000 personnes en réanimation, une nouvelle étape pourra être franchie

– Le confinement sera levé. Les déplacements seront donc à nouveau autorisés partout sur le territoire.
– Les activités extrascolaires en salle, pour l’accueil des enfants durant les fêtes, seront à nouveau autorisées avec des règles strictes.
– Les salles de cinéma, théâtres, musées pourront également reprendre leur activité, toujours dans le cadre d’un protocole sanitaire strict.

Des contraintes fortes demeureront toutefois durant cette période : les grands rassemblements seront interdits ainsi que tous les événements festifs dans les salles à louer ; tous les lieux, qui comme les parcs d’attraction, les parcs d’expositions, sont susceptibles de rassembler un grand nombre de personnes venant de régions différentes resteront fermés. De même, les bars, les restaurants, les discothèques ne pourront rouvrir leurs portes durant cette période.

Concernant les stations de sport d’hiver, des décisions seront prises prochainement.

Partout sur le territoire, un couvre-feu sera instauré de 21 heures à 7 heures du matin. Toutefois, la circulation sera libre les soirs des 24 et 31 décembre, pour partager ces moments en famille, mais les rassemblements sur voie publique ne seront pas tolérés.

  • 3ème étape le 20 janvier

À cette date, si le nombre de contamination demeure en dessous des 5 000 cas par jour, les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir.

Les lycées, puis les universités, 15 jours plus tard, pourront reprendre les cours en présentiel.

Durant toute cette période, un point sera fait sur la situation sanitaire tous les 15 jours. Des mesures supplémentaires d’ouverture pourront être annoncées. En revanche, des retours en arrière pourront être décidés pour prévenir tout emballement de la propagation du virus.


Déplacements

Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou un établissement d’enseignement ou de formation ; déplacements professionnels ne pouvant être différés ; déplacements pour un concours ou un examen.
  • Déplacements pour se rendre dans un établissement culturel autorisé ou un lieu de culte ; déplacements pour effectuer des achats de biens, pour des services dont la fourniture est autorisée, pour les retraits de commandes et les livraisons à domicile.
  • Consultations, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et achats de médicaments.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants.
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant.
  • Déplacements en plein air ou vers un lieu de plein air, sans changement du lieu de résidence, dans la limite de trois heures quotidiennes et dans un rayon maximal de vingt kilomètres autour du domicile, liés soit à l’activité physique ou aux loisirs individuels, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocations judiciaires ou administratives et déplacements pour se rendre dans un service public.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
  • Déplacements pour chercher les enfants à l’école et à l’occasion de leurs activités périscolaires.

Dérogations de déplacement possibles, notamment pour les personnes en situation de handicap

Les conditions de sortie pour les personnes en situation de handicap et leur accompagnant sont assouplies dans le strict respect des gestes barrières qui restent obligatoires pour la santé de tous.

  • Vous pouvez sortir, plus longtemps et vous pouvez aller plus loin de chez vous
  • Vous pouvez sortir à pied ou en voiture
  • Vous pouvez aller dans un lieu de détente en plein air et ouvert au public
  • Vous pouvez sortir plus souvent.

Dans tous les cas, vous devez avoir avec vous votre attestation dérogatoire de déplacement ET tout document qui justifie votre handicap. Vous montrez les deux documents aux policiers s’ils vous contrôlent.

Si vous devez être accompagné, la personne doit avoir son attestation dérogatoire de déplacement habituelle pour chaque sortie.

Comme lors du premier confinement, l’attestation dérogatoire de déplacement n’est pas obligatoire pour les personnes aveugles et malvoyantes. Vous devez néanmoins présenter une carte d’invalidité ou un document justifiant de votre handicap.
Par ailleurs, si vous êtes accompagné d’un auxiliaire de vie à domicile, ce dernier devra disposer d’une dérogation professionnelle de déplacement.


Mesures pour les personnes en situation de handicap

L’ensemble des établissements et services médico-sociaux (ESMS) pour enfants et pour adultes, ainsi que les accueils de jour et les plateformes de répit resteront ouverts, au même titre que les crèches, écoles, collèges et lycées.

Le droit des visites dans les ESMS est maintenu mais doit être encadré et sur rendez-vous. De même, les personnes hébergées en structures auront la possibilité de rentrer chez elles le week-end, si aucun cas de Covid-19 avéré n’est présent dans l’établissement ou la famille.

Les facultés et établissements d’enseignement supérieur assureront, quant à eux, des cours en ligne, ainsi que tous les organismes de formation professionnelle, y compris les centres de réadaptation professionnelle (CRP).

Pour éviter toute situation de rupture de droits, les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) restent ouvertes avec un accueil physique qui sera adapté à la situation sanitaire de chaque territoire. Les règles de fonctionnement des commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) seront par ailleurs simplifiées afin d’assurer une continuité de service auprès des personnes et des familles.

L’activité des professionnels du secteur médico-social, qu’elle s’exerce en libéral ou dans les structures, est maintenue. La continuité s’impose également en termes d’accompagnement éducatif et rééducatif.

Pour les travailleurs en situation de handicap, le télétravail est à privilégier, lorsque c’est possible. Les mesures exceptionnelles prises par l’AGEFIPH pour protéger l’emploi des personnes pendant la crise sont prolongées jusqu’en février 2021. Outre l’octroi de financement pour la fourniture de masques inclusifs pour les salariés en situation de handicap et leurs collègues, des aides sont disponibles pour l’adaptation des équipements nécessaires au travail à domicile. Le détail de ces aides.

Les établissements et services d’aide par le travail (ESAT) ainsi que les entreprises adaptées (EA) restent ouverts, sauf s’ils sont concernés par les règles de fermeture administrative, notamment pour le secteur de la restauration.

Les déplacements, avec attestation obligatoire, sont autorisés uniquement pour travailler, se rendre à un rendez-vous médical, porter assistance à un proche, faire des courses essentielles ou prendre l’air à proximité du domicile. Des dérogations pour les déplacements des personnes en situation de handicap et leurs aidants seront toutefois prévues. Sur présentation d’un certificat médical, la dérogation pour port du masque, pour ceux qui ne sont pas en capacité de le porter, est maintenue. La sensibilisation des forces de l’ordre à ces dérogations est assurée.

Covid-19 : mesures concernant les personnes en situation de handicap et leurs aidants


Attestation de déplacement dérogatoire et justificatif de déplacement professionnel

Attestation de déplacement dérogatoire

Elle est téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur, au format pdf, docx, txt, FALC, ou peut être rédigée sur papier libre. Pour une meilleure accessibilité, l’attestation de déplacement dérogatoire est désormais disponible en format .txt, .docx et en langue anglaise.

Justificatif de déplacement professionnel

Il est téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur, au format pdf. Pour une meilleure accessibilité, le justificatif de déplacement professionnel est désormais disponible en format txt et docx.

Justificatif de déplacement scolaire

Il est téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur, au format pdf. Pour une meilleure accessibilité, le justificatif de déplacement professionnel est désormais disponible en format txt et docx.


Application TousAntiCovid

Dans ce contexte, l’application TousAntiCovid, lancée par le Gouvernement le 22 octobre 2020, vise à faciliter l’information des personnes qui ont été en contact avec une personne testée positive à la COVID-19 et à accélérer leur prise en charge, en addition de l’action des médecins et de l’Assurance Maladie.

En cela, TousAntiCovid complète l’arsenal des mesures barrières déjà existantes face à la COVID-19. Son usage s’avère particulièrement utile dans des lieux où la concentration de personnes rend le respect de la distanciation sociale difficile à mettre en œuvre. Nous vous recommandons fortement l’installation de cette application sur vos smartphones si cela est possible car les nouvelles technologies constituent un outil utile pour retracer les chaînes de contamination, et ce tout particulièrement lorsque la circulation du virus est élevée.

Pour plus d’information


Port du masque obligatoire à Paris

Depuis le 28 août, à partir de 11 ans, tous les piétons se déplaçant dans les espaces publics, les utilisateurs de trottinettes et d’autres engins de mobilité personnels, motorisés ou non, à l’exception des cyclistes et des joggeurs, sont astreints à porter le masque dans tout Paris et en petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne). Sont également dispensés du port du masque les conducteurs ou passagers de voitures particulières, de camionnettes ou de poids lourds.

port du masque obligatoire

À noter :

Le port du masque est obligatoire :

  • dans les véhicules PAM (Paris accompagnement mobilité) et dans les taxis.
  • dans tous les lieux publics clos ou dans ceux recevant du public
  • en entreprise, dans les espaces clos et partagés (open space, salles de réunion, couloirs, ascenseurs…), et ce, même si la distance de plus d’un mètre entre salariés est respectée
  • les salles d’audition, de conférence, de réunion et de spectacle (y compris les salles de cinémas)
  • les restaurants, les débits de boissons et les salles de jeux
  • les hôtels et pensions de famille
  • les établissements d’éveil ou d’enseignement, les centres de vacances et les centres de loisirs
  • les bibliothèques, les centres de documentation et les musées
  • les établissements de culte
  • les établissements sportifs couverts
  • les établissements de plein air, les chapiteaux et les tentes
  • les gares ferroviaires, routières et maritimes, ainsi que les aéroports
  • les magasins, les centres commerciaux et les marchés couverts
  • les administrations et les banques
  • dans les établissements scolaires, le masque est obligatoire pour tous les adultes (enseignants, personnel scolaire, parents…) et pour les élèves à partir de 11 ans, y compris pendant les récréations pour les collégiens et les lycéens.
  • dans les transports en commun.

À savoir :

  • une amende d’un montant de 135€ peut sanctionner toute personne qui ne porte pas le masque
  • le non-port du masque sur le lieu de travail peut être assimilé à une faute professionnelle.

Il existe cependant des dispenses au port du masque :

  • Le décret du 10 juillet exempte du port du masque les personnes dont le handicap le rend difficilement supportable, sous réserve de présenter un certificat médical ou tout autre document justifiant de son handicap et de l’impossibilité de porter un masque et prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port, si possible, d’une visière) avec le respect des autres gestes barrière »
  • sont également autorisées à ne pas porter de masque les personnes travaillant dans un bureau individuel ou celles effectuant “des efforts physiques plus intenses que la moyenne”, mais à condition de porter une visière dans ce dernier cas.

Foire aux questions

Un questions-réponses sur le coronavirus COVID-19 actualisé régulièrement est disponible sur le site du Gouvernement.

Une foire aux questions est également disponible sur le site du Secrétariat d’État chargé des personnes handicapées.


Plateformes téléphoniques

  • Un numéro vert répond en permanence à vos questions, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000. 

Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux, si vous présentez des premiers signes d’infections respiratoires (fièvre ou sensation de fièvre, toux) restez chez vous et appelez votre médecin.

Pour les personnes sourdes ou malentendantes :

  • transcription écrite : 24h/24 et 7j/7
  • LSF et LPC : de 8 h 30 à 19 h

Si les signes s’aggravent, appelez le 15 ou le 114 pour les personnes ayant des difficultés à parler ou entendre.
Sinon n’appelez pas le 15 ou le 114, les services sont surchargés et ne pourront pas prendre en charge les appels urgents !

  • Une plateforme téléphonique dotée d’une intelligence artificielle : 0 806 800 540

Plateforme téléphonique dotée d’une intelligence artificielle qui, sur la base de questions, conseille et oriente les personnes présentant des symptômes susceptibles d’être liés au Covid 19.


Santé Publique France

  • Fiches d’information :

Le coronavirus c’est quoi ? (Document pdf de 751,73 Ko)
Comment vous protéger et protéger votre entourage ? (Document pdf de 631,48 Ko)
Comment savoir si vous êtes malade ? (Document pdf de 446,04 Ko)
Que faire si vous êtes malade ? (Document pdf de 496,55 Ko)
Vous vous sentez stressé, anxieux ou déprimé ? (Document pdf de 519,56 Ko)
Bien utiliser son masque (Document pdf de 200,92 Ko)

  • Vidéos

Vidéos Santé Publique France
Vidéos Santé Publique France adaptées en LSF

Parce que le virus est toujours là, respectez ces gestes simples pour éviter sa transmission :

  • Lavez-vous très régulièrement les mains
  • Toussez ou éternuez dans votre coude
  • Mouchez-vous dans un mouchoir à usage unique
  • Évitez de vous toucher le visage
  • Respectez une distance d’au moins 1 mètre
  • Saluez sans serrer la main
  • En complément de ces mesures : portez un masque quand la distance d’1 mètre ne peut pas être respectée.

Symptômes

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU- Centre 15 (ou 114 pour les personnes sourdes et malentendantes).


Informations en FALC

Fiches coronavirus Santé BD sous forme de dessins et de texte facile à lire et à comprendre.

 

La MDPH de Paris